Syndrome de l'intestin irritable ou colopathie fonctionnelle

Le syndrome de l’intestin irritable (Sii) est un trouble répandu qui affecte le côlon, ou le gros intestin. Il est également appelé colopathie fonctionnelle. En France, le Sii touche entre 10 et 12 % de la population générale, avec une prédominance féminine.

Présentez-vous les symptômes du SII ?

Les symptômes les plus fréquents sont :

– Des douleurs digestives avec des maux de ventre;

– Des crampes intestinales;

– Des ballonnements, des flatulences;

– De la diarrhée, de la constipation ou une alternance des deux.

Les symptômes moins fréquents sont :

– Des brulures d’estomac;

– Des nausées et une fatigue générale;

– Des douleurs musculaires (courbatures, crampes);

– Une envie plus fréquentes d’uriner.

Les symptômes varient d’une personne  l’autre. Si vous vous rendez compte que vous avez une partie de ces symptômes et que vous pourriez bien avoir le syndrome de l’intestin irritable il est très important de faire valider le diagnostic par un médecin avant même d’entamer toute démarche de soin.

Comment est effectué le diagnostic?

Le diagnostic du SII repose sur les critères de la classification de Rome IV : douleur abdominale chronique ou inconfort au moins 1 fois par semaine sur les 3 derniers mois, associée avec au moins deux des points suivants  :

         1. Douleur et/ou soulagement associés à la défécation ;

         2. Modification de la fréquence des selles ou de leur aspect (diarrhée/constipation).

Si vous correspondez à cette définition de diagnostic votre Médecin devra donc exclure les autres pathologies qui peuvent donner les même symptômes. Ces maladies sont la maladie cœliaque, les maladies inflammatoires de l’intestin mais aussi des diverticules, des polypes, une endométriose, un cancer, une parasitose…..

Prise en charge par un diététicien - nutritionniste spécialisé

La meilleure méthode (prouvée scientifiquement) pour réduire de manière significative les symptômes est de mettre en place un régime alimentaire pauvre en FODMAP. accompagné par un diététicien – nutritionniste formé à cette approche.

1) Lors de la première phase, je vous guiderai pour supprimer l’ensemble des aliments contenant des FODMAP pendant une période de 6 à 8 semaines.

2) En cas d’amélioration, lors de la phase numéro 2, je vous accompagnerai, dans la réintroduction progressive des aliments riches en FODMAP. Cette phase centrale vous permettra de mieux différencier les FODMAP tolérés de ceux générateurs de troubles. Cette réintroduction doit se faire de manière adaptée : un seul FODMAP à la fois avec une dose croissante sur plusieurs jours.

3) Cette réintroduction, se poursuivra jusqu’à que vous ayez une connaissance parfaite de vos tolérances digestives et des aliments que vous devez consommer avec prudence.

 

BAPTISTE Amandine

Diététicienne – Nutritionniste

16 rue de la Condamine

12100 MILLAU

a.baptiste@madiet.net

Tel : 07.49.10.21.83

N° ADELI : 12 95 0074 0

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib